Interactivité et propreté : les mots d’ordre des voitures de demain

Aujourd’hui, des systèmes d’automatisation équipent déjà les voitures : le détecteur de fatigue, l’assistance au créneau, le freinage d’urgence, l’imitateur de vitesse, le correcteur de trajectoire, l’avertisseur de risque de collision, le radar de recul, etc.

Une voiture autonome deviendrait-elle réalité ?

Google car
Mais la recherche continue. Elle consiste à créer un logiciel transformant une voiture en un vrai automate. Les principaux objectifs sont de réduire les accidents, éradiquer les embouteillages dus à des erreurs de conduite, à l’exemple un retard de démarrage au feu et surtout à diminuer la consommation de carburant. Le prix du carburant augmente du jour au lendemain, ce qui incite les automobilistes à chercher des moyens permettant la réduction de la consommation. Pour ce faire, ils font appel à des nouveaux types d’énergies. L’autre solution est de produire les voitures vraiment de demain : « Voiture à pilotage automatique ».

Le GoogleCar de Google

L’immense empire Google s’est lancé à la course à la voiture de demain. En octobre 2010, il avait testé sur route un concept de pilotage automatique nommée GoogleCar. Durant ces derniers mois, des firmes productrices de voitures ont fait des démonstrations sur leurs résultats de recherches, comme Renault, Mercedes, Volvo et Nissan. Ils ont tous promis la commercialisation de ces voitures du futur automatisées en 2020.

Google CarCe que tous les funs de dernières nouvelles ont constaté c’est que tous ces produits fonctionneraient sur les mêmes principes. Chaque modèle comportera des capteurs radars, des lasers, des ultrasons sur toute la carrosserie. Un ordinateur de bord analysera toutes les données provenant de ces capteurs. D’autres sujets de recherches sont encore en cours, surtout l’application de l’intelligence artificielle pour gérer les périples d’une voiture futuriste en ville. De grands nombres de recherches en cours visent à améliorer la conduite des voitures futuristes. Elles seront basées sur les études des données sur les piétons, les feux rouges, la disparition de marquage au sol et surtout le comportement des piétons sur les trottoirs.

Voiture autonome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *